Login to your account

Username
Password *

Cardiopathies congénitales CIA/FOP

CIA
Une communication inter-atrial est une malformation cardiaque congénitale fréquente. Elle se présente sous la forme d'une ouverture dans le septum entre les deux chambres de remplissage du cœur, les oreillettes. Etant donné que la pression sanguine du côté gauche du cœur est supérieure à celle du côté droit, le sang s'écoule en permanence vers le côté droit par cette ouverture. Par conséquent, le côté droit du cœur augmente en taille et doit travailler beaucoup plus que d'habitude.
Beaucoup d'enfants à qui on a diagnostiqué une CIA ne présentent aucun symptôme et paraissent en bonne santé. Cependant, si la CIA est de taille plus importante, le côté droit du cœur sera distendu, le ventricule droit devra travailler davantage et les poumons seront sur-sollicités, ce qui peut entraîner les symptômes suivants:

Cardiaques
• Souffle au cœur
• Palpitations ou pauses post-extrasystoliques

Pulmonaires
• Dyspnée, surtout d'effort
• Respiration accélérée
• Infections pulmonaires répétées

Généraux
• Retard de croissance
• Capacité à l'effort réduite
• Fatigue
• Transpiration

Même si vous ne présentez aucun de ces symptômes, il convient de fermer la communication sans plus tarder. Sans traitement, il existe un risque important de défaillance du ventricule droit à long terme. Les symptômes liés à une CIA ne se manifestent souvent qu'à l'adolescence ou à l'âge adulte. Un adulte atteint de CIA non diagnostiquée pendant plusieurs dizaines d'années développera plus tôt dans son existence des symptômes d'insuffisance cardiaque de type arythmies, dyspnée, rétention d'eau dans les membres inférieurs (œdème) et baisse de la capacité à l'effort. Ces personnes verront leur espérance de vie diminuer pour cause d'insuffisance cardiaque ou d'hypertension artérielle ou pulmonaire. Pour éviter ce genre de complications, la fermeture de la CIA doit avoir lieu dès que la malformation a été diagnostiquée.

FOP
L'approvisionnement en oxygène d'un enfant en gestation est indépendant des poumons. Le flux sanguin est donc dévié et les poumons sont contournés via une communication entre les deux oreillettes. Cette communication est appelée foramen ovale. Après la naissance, l'enfant commence à respirer de façon autonome et la communication entre les oreillettes se ferme. Chez une personne sur quatre, les oreillettes ne se ferment pas complètement et une ouverture qui ressemble à une trappe d'un diamètre de quelques millimètres reste ouverte, et est connue sous le nom de foramen ovale perméable (FOP).

Etant donné que le FOP a la structure d'une trappe, la communication est généralement fermée, la pression dans l'oreillette gauche étant supérieure à celle de l'oreillette droite. Cette pression ferme la trappe. Néanmoins, si la pression du côté droit du cœur augmente et devient nettement plus importante que celle du côté gauche, la trappe s'ouvre. Cela peut arriver dans des situations ou une pression importante envahit la poitrine, comme lorsqu'on suffoque, tousse ou éternue, ou en cas d'infections thoraciques. D'autres exemples typiques sont le port de lourdes charges ou la plongée sous-marine

Quand la trappe s'ouvre, du sang pauvre en oxygène du cœur droit (sang veineux) risque de se mélanger au sang riche en oxygène du cœur gauche (sang artériel). Malheureusement, en règle générale, le système veineux contient de nombreux petits caillots dus à des petites lésions ou à des conditions de circulation réduite quand les patients ne bougent pas pendant plusieurs heures (p. ex. lors d'un voyage en avion, etc.). Normalement, ces caillots sont transportés dans les poumons via la circulation sanguine, y sont filtrés et finalement dissouts. Si toutefois la pression dans les poumons augmente, un caillot, qui normalement aurait dû rester dans le système filtrant des poumons, peut passer de l'oreillette droite dans l'oreillette gauche. On appelle ce phénomène une embolie paradoxale. Les caillots peuvent entraîner l'occlusion d'un petit vaisseau sanguin. Si cela survient dans le cerveau, la conséquence peut être un AVC.

20 % de la population souffre de FOP. Les jeunes enfants atteints de PFO ne présentent pas de symptômes s'ils ne souffrent pas d'autres malformations cardiaques. En l'absence d'autres malformations, les PFO ne posent généralement aucun problème. Chez les adultes, la situation est similaire. Les adultes et les personnes âgées peuvent toutefois souffrir plus souvent de troubles de la coagulation causés par des facteurs liés à l'âge (comme le tabac, les contraceptifs hormonaux (la pilule), l'hypertension, l'artériosclérose, etc.). Par conséquent, chez les adultes qui présentent un FOP, il existe un risque accru de certains types d'AVC, notamment les AVC dus à une embolie paradoxale. Dans de telles circonstances, des médicaments pour prévenir la formation de caillots sanguins peuvent s'avérer utiles.

Quand une personne a souffert d'un AVC dû à un thrombus au cerveau et qu'un FOP a été diagnostiqué en relation avec une embolie paradoxale, l'occlusion du FOP est recommandée pour éviter de futures attaques cérébrales.


Occlusion de CIA et FOP
Dès que le diagnostique d'une CIA compatible avec une fermeture interventionnelle ou d'un FOP responsable d'une embolie paradoxale a été posé, il convient de fermer la communication. De nos jours, la plupart des cas de CIA et presque la totalité des cas de FOP peuvent être traités par cathétérisme cardiaque sans nécessité de recourir à la chirurgie à cœur ouvert.
Fermeture interventionnelle : La fermeture est effectuée dans un laboratoire de cathétérisme. Les techniques varient selon les hôpitaux et les médecins qui pratiquent les interventions par cathéter. La procédure est effectuée par un cardiologue (pédiatrique) sous anesthésie locale à l'aide de sédatifs ou sous anesthésie générale. Un tube très fin (un cathéter) est introduit dans un vaisseau sanguin dans l'aine et dirigé vers le cœur. La taille exacte d'un FOP ou d'une CIA est déterminée par échographie (échocardiographie trans-œsophagienne (ETO), échographie intracardiaque (EIC) et le tissu adjacent est examiné. Dans de nombreux cas de FOP et chez la majorité des patients présentant une CIA, la taille de la communication est déterminée de manière exacte par l'insertion d'un ballonnet souple, appelé sizing balloon. La procédure est surveillée en permanence par radioscopie. Le cathéter est alors remplacé par un cathéter plus large, dit « gaine d'introduction ».

Le dispositif d'occlusion adapté, soit pour fermer un FOP, soit pour fermer une CIA, est introduit via la gaine pour être placé sur la communication. Les dispositifs sont composés d'un disque situé à droite et d'un disque situé à gauche. Le disque situé à gauche est déployé en premier, puis rétracté directement vers le septum. Puis, le disque situé à droite est déployé afin que le dispositif d'occlusion puisse sceller la communication entre les deux disques. Une fois le dispositif positionné, le médecin détache le dispositif et enlève la gaine d'introduction. La communication est désormais fermée et du tissu cardiaque se formera autour du dispositif pour constituer une partie permanente du septum. En règle générale, l'intervention dure environ 60 minutes.


Médication indiquée
Fermeture CIA : Chez les enfants et les adultes atteints de CIA, aucune prémédication n'est nécessaire. Pendant l'intervention, de l'héparine est administrée pour prévenir la formation de thrombus sur le dispositif. De l'aspirine est prescrite pour les six mois qui suivent. Le jour de l'intervention, un antibiotique standard est administré comme prophylaxie d'endocardite.

Fermeture de FOP : La coagulation sanguine des patients présentant un FOP et ayant souffert d'une embolie paradoxale peut être différente, la médication ne sera donc pas identique. Une prémédication (aspirine et clopidogrel) est généralement prescrite le jour précédant l'examen. Pendant l'intervention, de l'héparine est administrée pour prévenir la formation de thrombus sur le dispositif. Le jour de l'intervention, un antibiotique standard est administré comme prophylaxie d'endocardite. Après la fermeture du FOP, une bithérapie est prescrite, en règle générale du clopidogrel pendant 2 à 3 mois et de l'aspirine pendant 6 mois.

Après la procédure : Dans la majorité des cas, des points de suture ne sont pas nécessaires, seulement un pansement compressif. Le patient peut quitter l'hôpital un ou deux jours après la procédure. Le médecin prescrit la médication recommandée. Un planning d'examens de contrôle est mis en place, généralement aux intervalles suivants : 1 jour après l'intervention, 1 mois après l'intervention, 3 mois après l'intervention et 6 mois après l'intervention. Après seulement quelque mois, le dispositif d'occlusion est recouvert d'une fine couche de cellules et au fil du temps, la communication est entièrement fermée. Seul une radiographie ou une échographie peuvent prouver qu'une intervention a bien eu lieu.


Points à retenir après une intervention
• Prenez des anticoagulants comme de l'Aspirine (et du clopidogrel)
• Ne soulevez pas de charges lourdes pendant une semaine
• Evitez l'effort physique pendant une semaine
• Commencez une activité physique régulière après une semaine
• Effectuez des examens de contrôle réguliers
• Portez une carte de patient sur vous


Dispositif d'occlusion et IRM
Le dispositif ne contient pas de composants magnétiques. Une IRM ou toute autre radiographie peut être effectuée immédiatement après l'intervention.


Dispositif d'occlusion et aéroport
Le dispositif ne déclenche pas les détecteurs de métal lors des contrôles de sécurité dans les aéroports.

Si vous avez d'autres questions ou si vous nécessitez plus d'informations, n'hésitez pas à contacter notre service clientèle Occlutech® par e-mail à l'adresse :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.